A la découverte de l'exo-conférence


Rédigé par Gregroy le 1 commentairee

vignette

Le mois dernier j'ai eu la chance d'aller voir l'Exo-conférence d'Alexandre Astier à l'Olympia. Les plus ignares d'entre-vous me demanderont : "Mais quiqui c'est machin Astier ?". Ce à quoi je répondrai C'est pas faux. Les autres se contenteront de lever brièvement le nez de leur partie de cul de chouette. L'Exo-conférence est un spectacle "vieux" d'un an déjà (première affiche en septembre 2014).

Le pitch (copier-coller de Wikipédia, je ne vais tout de même pas me casser le cul à vous pondre un vrai article !) :

Un astrophysicien (Alexandre Astier) donne une conférence au cours de laquelle il retrace les grandes étapes de la formation de l'univers depuis le Big Bang avant de se pencher sur la question de la vie extraterrestre.  Malgré les difficultés qu'il rencontre pour faire fonctionner la nouvelle version du système d'exploitation de son programme de projection et les tensions qui l'opposent à son interface vocale prénommée Swan (voix de Pauline Moingeon-Vallès), il aborde de nombreux sujets scientifiques, philosophiques et poétiques tels que la diversité des cosmogonies, les PAN, le paradoxe de Fermi ou le parfum du cœur de la Voie lactée (qui contient du formiate d'éthyle, molécule responsable de l'odeur des framboises). Il évoque ou incarne de nombreux personnages dont Ptolémée, Copernic, Enrico Fermi, Kenneth Arnold et revient sur certains épisodes clés des contacts supposés avec des formes de vie extraterrestre, dont l'affaire de Roswell ou l'enlèvement de Betty et Barney Hill.

 

Wikipedia fait bien le travail et a réussi à condenser le spectacle en 10 lignes. Et oui tout le spectacle y est. Bon, Astier brode un peu autour pour tenir 1h30 tout de même.

Photo d'un OVNI Pour toutes les personnes qui ont un bagage scientifique : vous n'apprendrez pas grand chose. Mais Astier arrive à vulgariser et rendre ludique un topo sur l'état actuel des connaissances scientifiques en cosmologie et en astro-physique, aussi personne n'est perdu et est à même de comprendre/apprendre des choses sur les premiers instants de l'Univers, sur le processus d'évolution, ou encore sur la découverte des exo-planètes. Il tourne aussi en dérision certains mythes liés aux "visiteurs extra-terrestres" comme celui du crash à Roswell en 1947.

Le spectacle est bien rythmé, Astier alterne entre son rôle de conférencier, sa joute avec l'ordinateur (la partie inintéressante du spectacle à mon avis), la mise en scène de moment de l'histoire à travers une série de personnage qu'il incarne. Le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour bien sur !

Le contenu du spectacle est intéressant et drôle. Mais parfois les enchaînements sont durs à suivre, ça donne un peu l'impression d'un fourre-tout, d'un spectacle décousu. Le champ des sujets abordés est tellement large qu'il ne peut sans doute pas en être autrement (en ayant discuté avec d'autre personne il se trouve qu'elles n'ont pas eu ce ressenti). Les dix dernières minutes donnent l'impression qu'Alexandre Astier s'est fait plaisir, ça part un peu en "live" !

Pour conclure, j'ai bien aimé ce spectacle. J'y ai passé un bon moment.

Huit nouvelles dates sont annoncées pour 2016 : plus d'infos ici.




DClassé dans : Article ,Mots clés : spectacle, Astier, science


1 commentaire

artisan serrurier meudon a dit : #1

Merci beaucoup pour cet article. Sympa.


rFil RSS des commentaires de cet article


Écrire un commentaire